L’utopie de croire en une non relation

Aujourd’hui je divaguais perdue dans mes pensées toute la journée chez moi et je me suis demandée qui d’entre nous/vous avons/avez subis une blessure d’égo dans le domaine amoureux ? Je vais donc incarner cette personne aujourd’hui qui un jour s’est rappelé que son égo a été endolori à cause d’un homme qui n’allait jamais tomber amoureux d’elle.

Fin 2019 j’avais matché avec un homme plus jeune que moi – 11 ans mon cadet – grâce une célèbre application de rencontre. Je l’avais trouvé vraiment très beau et je n’aurais jamais pensé que j’aurais pu lui plaire. Quand on a discuté j’ai très rapidement senti qu’il était attiré – sexuellement entendons nous – par moi. Il m’impressionnait beaucoup par son aisance à montrer clairement son attirance envers moi. Je n’avais pas l’habitude d’attirer des hommes aussi jeunes que lui qui se situent plutôt dans les mid 20’s et je me suis sentie assez flattée. Mais son empressement m’effrayait énormément car je voulais d’abord apprendre à le connaître avant d’envisager un rapport sexuel avec lui. Il était clair pour lui qu’il ne voulait pas d’une relation sans lendemain mais il ne voulait pas se stabiliser dans un autre type de relation puisqu’il était fraichement célibataire.

Il avait l’air d’être ok avec le fait de vouloir prendre le temps de se connaitre un peu mieux mais assez rapidement je me suis rendue compte que ce n’était que des paroles. En dehors de ça il paraissait être un mec plutôt cool et sympa. Venir chez moi après 23:00 n’était bien sur pas une option mais après tout il aura quand même bien essayé ! Ce petit jeu a duré 4 jours pendant lesquels il a essayé de me convaincre qu’il pourrait être un très bon amant puisqu’il serait capable de me faire jouir. Il affirmait en effet vouloir connaitre mon corps et être à l’écoute de mes désirs.

Au bout de ces 4 jours où – pour la énième fois – il a usé de tous les stratagèmes pour accéder à une relation intime avec moi, je lui ai alors reproché de se montrer trop insistant et il ne m’a plus reparlé à la suite de ces derniers mots qui sans doute l’avaient vexé. Ce qui est compréhensible je l’admets.

Après plusieurs tentatives où j’ai évidemment – puisqu’il m’attire terriblement encore et toujours où du moins virtuellement puisqu’on ne s’est jamais rencontré ! Oui je sais I’m so lame ! – essayé de le recontacter, parfois sous l’impulsion de mes amies qui ont cherché à ce que je sois capable de me dépasser dans l’idée du développement personnel et aussi pour moi même parce que j’avais besoin d’être éprouvée dans la conception ne pas rester sur un sentiment d’inachevé. Je dois admettre que mes tentatives ont été plutôt bien reçues à mon grand étonnement. Peut être que l’attirance était toujours là, c’était une bonne choses pour moi et la façon dont je me perçois quand à ma capacité à faire naître du désir chez cet homme. J’étais contente de savoir que je lui plaisais toujours autant mais malheureusement il se montrait encore et toujours aussi insistant qu’avant.

La dernière fois que j’ai cherché à prendre de ses nouvelles il m’a ghosté.

Honnêtement je ne peux absolument pas lui en vouloir mais j’ai compris – et j’avais besoin de ça – qu’en dehors de son attraction physique envers moi je ne pourrais jamais espérer attendre de lui qu’il tombe amoureux de moi. Ouch ! Bien sûr que c’est une idée utopique que d’avoir réfléchi en pensant qu’on aurait pu juste discuter de façon platonique comme deux adultes civilisés mais malheureusement – ou non – ça ne se produira jamais. Je n’ai bien sûr aucun sentiment de rancoeur à son égard. Bien au contraire je continue à penser que s’il n’y avait pas eu cet aspect où il cherchait uniquement à se faire du bien – sexuellement j’entends – on aurait peut être pu très bien vivre une relation basée bien sur sur l’attirance physique mais surtout on aurait pu aussi essayer de créer une connexion intellectuelle et émotionnelle.

Cette expérience ou non-expérience dirons-nous m’a amené à penser que j’ai en quelque sorte un peu fantasmé une éventuelle relation. Qui sans doute ne se produira jamais. J’avoue avoir rendu les choses compliquées mais je crois aussi au fond de moi que je n’étais pas prête pour vivre ce genre de situation. Je crois au fond que lui non plus ne me déteste pas mais mon comportement a dû l’exaspérer au point de ne plus du tout me répondre dans le domaine d’une simple discussion. Je me dis qu’un jour je serai prête – assez rapidement j’espère – ce jour là j’aurais plus confiance en moi – ce qui n’est pas forcément le cas aujourd’hui – pour lui dire clairement qu’il me plait et que j’aimerais passer un moment avec lui dans l’intimité la plus totale. Je pourrais enfin me faire une idée de ses aptitudes quand à faire plaisir aux femmes et au moins je sortirais de cette spirale qui m’entraine dans une situation de sentiment d’inachevé.

Daria Morgendorffer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *