La rupture amoureuse

La rupture amoureuse est l’une des épreuves humaines les plus douloureuses et pour la majorité des personnes, elle représente un terrible moment à vivre qui pousse à l’enfermement, les crises des larmes et le mal-être. Delphine, 27 ans : « Quand Antoine m’a quitté, je n’avais plus du tout envie de vivre et j’étais obsédée par lui. J’ai plongé dans une sévère dépression où je me suis isolée pendant des mois. Je passais mes journées dans le noir à dormir ». La douleur émotionnelle active les mêmes zones dans le cerveau que la douleur physique et Delphine comme tant d’autres éprouve dans ces moments particuliers du stress et des douleurs thoraciques. La rupture amoureuse conduit certaines fois au syndrome du cœur brisé reconnu comme une maladie par l’American Heart.

Et s’il existait une pilule pour guérir du chagrin d’amour ?

Alain Brunet, un psychiatre et chercheur canadien a créé un médicament (le propranolol) qui bloque les hormones de stress et atténue toute l’émotion qui entoure le souvenir. S’il s’avère efficace pour traiter des souffrances très sévères liées à des chocs post-traumatiques ; ce chercheur s’était fait remarquer avec une méthode pour traiter le stress post-traumatique auprès des victimes de l’attentat du Bataclan à Paris le 13 novembre 2015, Alain Brunet a élargi sa thérapie à la rupture amoureuse. Il est vrai que le chagrin d’amour a l’air léger et il ne représente pas de menace vitale. Mais si certaines personnes réagissent bien, pour d’autres, le sol se dérobe sous leurs pieds. La rupture engendre un trouble de l’adaptation, au même titre que le stress post-traumatique. Les pensées répétitives à s’en vouloir à remettre le film de l’annonce de la rupture (pour ceux qui ont cette chance car ce n’est pas souvent le cas), une envie de pleurer, des nausées, de la détresse. C’est à ces patients que la thérapie s’adresse.

La rupture amoureuse : les exercices pour rebondir

  1. Prendre le temps de faire son deuil : Se précipiter pour trouver quelqu’un d’autre n’est pas le meilleur conseil qu’on vous donnera. Prenez le temps de faire votre deuil, prenez soin de vous.  Prenez des photos ou des objets liés à votre couple et écrivez tout ce que cette relation vous a apportée en faisant 2 colonnes. « Qu’est-ce que la relation m’a apporté de bien et quelles sont les souffrances que j’ai eues ». Cet exercice peut amener à comprendre pourquoi cela n’a pas marché.

  • Accepter la souffrance : Faire le point : « où est-ce que j’en suis ? » « Comment est-ce que je me sens. »  L’exercice est de faire le point pour se connecter à ses émotions et les évaluer. Notez aussi les sensations physiques que vous éprouvez et les difficultés que vous rencontrez depuis votre rupture. Cela va vous aider à voir ce qu’il faut travailler.

  • Gérer le manque : Pendant cette période, il est important de tenir un journal de bord et d’écrire dans ce journal tous les moments où vous sentez que vous allez craquer et recontacter votre ex. Mettez tous les objets qui vous rappellent votre ex dans une boite et plus tard vous déciderez de leur sort

  • Sortir de la répétition amoureuse : Parfois les histoires et les ruptures se ressemblent et il est intéressant de travailler sur nos schémas qui nous conduisent à répéter les scénarios de vie. Souffre-t-on de méfiance, de dépendance, d’imperfection ? L’aide d’un professionnel peut être utile pour comprendre d’où viennent nos échecs amoureux. Dresser la liste de toutes vos histoires précédentes : comment vous étiez-vous rencontrés, comment se sont-elles déroulées, comment ça c’est fini ? Quelles étaient les traits de personnalité de l’autre… Essayer de trouver des points communs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *